Peut-on parler de tabagisme passif avec le vapotage des cigarettes électroniques ?

L’utilisation de la cigarette électronique est une solution plus intéressante notamment si vous souhaitez réduire votre consommation de tabac ou encore vous sevrer progressivement du tabagisme. Puisque les données ne sont pas encore suffisantes, il n’est pas encore envisageable de dire que les risques de santé occasionnés par ce gadget sont accrus ou non, en tout cas, les différentes études permettent de savoir si la cigarette électronique est nocive ou non pour les vapoteurs passifs.

Le tabagisme passif existe-t-il avec la cigarette électronique ?

Le tabagisme passif peut être défini comme l’inhalation involontaire de la fumée de cigarette par un sujet non-fumeur ce qui peut produire des risques de santé pour le fumeur passif. Même si ce dernier ne consomme pas le tabac, les substances émanant de la fumée peuvent être toxiques lorsqu’elles se trouvent dans l’organisme ce qui expose le non-fumeur aux mêmes dangers que le fumeur actif.

En ce qui concerne la cigarette électronique et le vapotage cependant, la situation n’est pas la même. En effet, même si la vapeur produit par l’e-cig comporte de la nicotine et des substances toxiques, elle n’est cependant pas plus dangereuse pour l’entourage puisqu’elle disparait 100 fois plus rapidement que la fumée de cigarette. Aucune particule toxique n’est alors diffusée dans l’atmosphère.

Les risques liés à l’usage de l’e-cigarette

Tout comme la cigarette classique, la cigarette électronique peut occasionner des soucis de santé comme les problèmes respiratoires ou encore les irritations des muqueuses respiratoires et oculaires. Puisque les composants de l’e-liquide comportent des substances potentiellement (puisque le manque de données ne permet pas de les définir avec exactitude) cancérogènes, le vapoteur peut donc être exposé au cancer sur le long terme.

Le vapoteur passif quant à lui est moins exposé à ces risques puisque la présence de nicotine dans leur organisme est moindre, ceci étant, il faut imposer quelques règles de conduite et de vapotage surtout pour préserver la santé de votre entourage.

Les solutions à envisager pour éviter tout risque

Tout comme le fait de fumer dans les lieux publics, vapoter dans les lieux couverts et fermés est également interdit. Il est donc indispensable de respecter cette législation, non seulement pour éviter les sanctions, mais aussi pour éviter d’exposer les autres au vapotage passif.

Pensez également à faire bon usage de votre cigarette électronique en évitant de laisser la résistance s’assécher par exemple. Évitez également de trop chauffer l’e-liquide, si une sensation de brûlé survient, arrêté immédiatement de vapoter. Pour finir, évitez de fumer dans un espace clos ou dans la voiture, surtout si vous êtes en présence d’un non-fumeur.

Lieux publics fermés, lieux publics ouverts : ou puis je vapoter ?
Qu’est ce que le tabac chauffé et ses produits dérivés ?