Qu’est ce que le tabac chauffé et ses produits dérivés ?

Concept déjà commercialisé il y a une vingtaine d’années, mais sans succès, le tabac chauffé est aujourd’hui devenu le produit phare proposé par les grands fabricants de cigarettes classiques pour retrouver leur part de marché grappillé par la cigarette électronique. Mais comment il fonctionne réellement ? Quels sont les modèles proposés et quels sont ses risques pour la santé ?

C’est quoi au juste le tabac chauffé ?

Vendu depuis l’année 2015, le tabac chauffé utilise le même principe que la cigarette électronique, c’est-à-dire réduire les risques de santé dus à la consommation de tabac, mais au lieu de l’e-liquide, il utilise du vrai tabac. Son fonctionnement consiste à chauffer le tabac au lieu de le brûler ce qui réduit la combustion et donc l’inhalation des substances toxiques. Aussi appelés HTP ou heated tobacco products, ces derniers sont considérés comme des produits à risques potentiellement réduits.

En raison de l’absence de combustion, ces produits sont donc moins nocifs que la cigarette classique. Il faut cependant faire la différence entre le tabac à chauffé et le dispositif de vapotage ou e-cigarette puisque ce dernier ne contient pas de tabac, seulement une e-liquide contenant généralement de la nicotine.

Les différents types de modèles proposés sur le marché

Les principaux modèles du tabac chauffé existant sur le marché sont actuellement au nombre de 3 : IQOS, Glo et Ploom. Le principe reste le même à savoir chauffer le tabac sans le brûler ni le fumer, mais les différents dispositifs présentent certaines différences :

Le produit IQOS est constitué d’un holder, permettant de chauffer le tabac avec une résistance, et des sticks à tabac, un genre de mini-cigarettes à incruster dans le holder) Le produit Glo est composé d’un dispositif portable comportant deux résistances chauffantes et un bâtonnet de tabac Le produit Ploom quant à lui est constitué d’une batterie rechargeable, d’un cartomiseur et d’une capsule contenant du tabac granulé qui sera chauffé

La toxicité du tabac chauffé, qu’en est-il ?

Tout comme la fumée de la cigarette classique ou la vapeur inhalée par un vapoteur, le tabac chauffé peut être nocif pour la santé, mais les risques sont réduits, selon les études. Cette nouvelle forme de consommation dite à moindre nocivité ne peut cependant pas faire l’objet d’études concrètes sur le long terme puisqu’elle n’est apparue que très récemment.

Quoi qu’il en soit, certaines études ont pu démontrer que le modèle IQOS émet une quantité de nicotine 57 à 84 % de moins que la cigarette classique. Le dispositif Glo lui délivre 23 % de nicotine tandis que le modèle Ploom produirait une concentration de nicotine encore plus faible.

Lieux publics fermés, lieux publics ouverts : ou puis je vapoter ?
Peut-on parler de tabagisme passif avec le vapotage des cigarettes électroniques ?